Besoin de conseils ?

Pour des informations personnalisées prenez
rendez-vous avec
votre conseiller.

Contacter votre conseiller
 

Maîtrisez-vous les subtilités du permis à points ?

Avril 2014
Vrai - Faux - Maîtrisez-vous les subtilités du permis à points ?

En vigueur depuis le 1er juillet 1992, le permis de conduire a connu plusieurs évolutions majeures au cours des dernières années. Etes-vous sûr d’avoir bien suivi ces changements. Testez vos connaissances en neuf points-clés.

Pour s’inscrire dans une auto-école, il faut être âgé au minimum de 18 ans.

Faux.
L’apprentissage anticipé de la conduite (AAC), connu sous le nom de conduite accompagnée, est ouvert aux jeunes dès 16 ans. En revanche, il faut attendre d’avoir 18 ans pour passer l’épreuve pratique du permis de conduire.

Vous disposez de trois ans pour vous présenter à l’épreuve pratique de conduite après avoir obtenu le code.

Vrai.
La réussite au code permet de passer 5 fois l’épreuve pratique dans un délai maximum de 3 ans.

Tous les permis sont crédités d’un capital de 6 points au moment de leur première obtention.

Vrai.
Tous les conducteurs novices reçoivent un « permis probatoire » crédité de seulement six points. Ensuite, ils gagnent deux points supplémentaires chaque année sans infraction, soit un total de 8 points à la fin de la première année, de 10 la suivante et de 12 points à l’issue des trois années probatoires. Quant aux novices ayant opté pour l’apprentissage accompagné de la conduite (AAC), ils cumulent 3 points de plus par année de bonne conduite, soit un permis crédité de 9 points à l’issue de la 1re année et de 12 dès la fin de la 2de.

Une infraction commise à vélo peut entraîner un retrait de point.

Faux.
Un retrait de points s’applique aux seules infractions commises au moyen de véhicules pour lesquels un permis de conduire est exigé. En revanche, le contrevenant s’expose à une peine d’amende et, pour les infractions les plus graves, à une suspension de permis.

Vous devez toujours avoir votre permis sur vous lorsque vous circulez.

Vrai.
Vous devez pouvoir présenter votre permis de conduire à tout moment. À défaut, en cas de contrôle, vous risquez une amende pouvant atteindre 38 €. Vous devrez ensuite vous rendre dans les 5 jours dans une gendarmerie ou un commissariat pour présenter votre permis. Sinon, vous êtes passible d’une amende de 750 € au maximum.

Pour reconstituer votre capital de points, vous pouvez suivre un stage de sensibilisation à la sécurité routière tous les deux ans.

Faux.
Il est désormais possible de suivre tous les ans un nouveau stage de sensibilisation à la sécurité routière permettant de récupérer jusqu’à 4 points.

L’administration envoie automatiquement un courrier lorsque votre solde de points atteint ou dépasse le seuil des 5 points.

Faux.
C’est seulement dès que votre capital de points atteint ou dépasse le seuil des 6 points que vous en êtes averti par un courrier en recommandé avec accusé de réception.

En cas de perte de la totalité de vos points, vous ne pouvez plus conduire.

Vrai.
Chaque année, de 80 à 100 000 permis sont invalidés pour solde nul. Dans un tel cas, il vous est interdit de conduire avant l’obtention d’un nouveau permis. Ceux qui s’y risquent encourent une sanction pouvant aller jusqu’à un an de prison et 15 000 € d’amende. Rappelons également que conduire sans permis revient à conduire sans être assuré.

Le nouveau permis format « carte de crédit » doit être renouvelé tous les 15 ans.

Vrai.
Le permis de conduire a désormais une durée de vie limitée. Il doit être renouvelé tous les 15 ans. Les permis ancienne génération, délivrés avant le 19 janvier 2013, eux, restent toutefois valables jusqu’en 2033.