Autopartage, covoiturage, location entre particuliers : êtes-vous bien assurés ?

Septembre 2018
Propriétaires, locataires ou covoiturés, les adeptes des nouveaux usages automobiles doivent revoir leurs contrats auto de toute urgence. Explications.

Votre contrat classique ne joue pas toujours

Priorité des priorités, avant de vous lancer dans le covoiturage avec votre véhicule personnel, dans la location entre particuliers ou l’autopartage, contactez votre assureur. Si celui-ci vous couvre déjà pour ces usages, parfait. À défaut, optez pour une extension de garantie ou un contrat dédié. Ne roulez jamais sans être convenablement assuré. Car, en cas d’accident responsable, votre assureur pourrait refuser d’intervenir et vous seriez obligé d’indemniser les victimes sur votre patrimoine personnel, au risque de causer votre ruine.

Les plateformes ne proposent pas d’assurance « tout risque »

Bonne nouvelle, la plupart des grandes plateformes incluent la souscription d’une assurance dans leur prix. Un point malgré tout à vérifier avant de valider votre opération. Prenez également le temps de lire les conditions générales et particulières du contrat d’assurance souscrit afin d’éviter les mauvaises surprises et, au besoin, complétez avec des options. Vérifiez les montants garantis, les franchises, les événements et les personnes garantis, les exclusions... Attention ! Si vous passez en direct ou via une plateforme associative, la plupart du temps, aucune assurance ne vous sera proposée. À vous alors d’effectuer les démarches pour trouver un contrat sur-mesure.

Posez-vous les bonnes questions pour choisir le meilleur contrat

Côté propriétaire du véhicule, interrogez-vous. Votre bonus risque-t-il d’être impacté en cas de sinistre causé par un utilisateur occasionnel ? En cas de dommage, seriez-vous suffisamment indemnisé pour réparer ou remplacer votre voiture ? Et côté locataire : votre responsabilité civile est-elle convenablement assurée ? Quelle est l’indemnisation prévue en cas de dommage au véhicule ? Quelle part resterait éventuellement à votre charge ? Sur quels événements portent les exclusions (vol avec usurpation d’identité...) ? En cas de casse ou de panne sur votre trajet, une assistance prévoit-elle de vous transporter à destination ? Met-elle une voiture de remplacement à votre disposition ? Une fois obtenues les réponses à toutes vos questions, choisissez le contrat le mieux adapté à vos besoins.