À voir aussi (Produits)

 

4 choses à savoir pour bien choisir sa complémentaire santé

Mars 2017
Petits comme gros bobos n'arrivent pas qu'aux autres. Pour bien profiter de la vie même en cas de problème, mieux vaut être bien couvert. Nos conseils pour assurer vous-même et votre famille aux meilleures conditions.



Depuis le 1er janvier 2016, tous les salariés bénéficient automatiquement d'une garantie santé. La question de la complémentaire se pose donc à tous les autres : indépendants, retraités, personnes à la recherche d'un emploi ou encore étudiants. C'est votre cas ? Quatre bonnes résolutions à respecter pour dénicher la protection la mieux adaptée à votre profil.

1. Assurez-vous au moins pour le minimum

Lorsqu’on est en bonne santé et avec un petit budget, il peut être tentant de se passer de la souscription d’une complémentaire. Pas sûre ! A minima, souscrivez un contrat « économique », incluant la garantie hospitalisation et les frais médicaux courants. En cas de vrai coup dur, cela vous permettra d’être pris en charge à l’hôpital et d’éviter d’avoir à faire l’avance des frais.

2. Sélectionnez un contrat adapté à vos besoins

Lorsqu’on est en bonne santé et avec un petit budget, il peut être tentant de se passer de la souscription d’une complémentaire. Pas sûre ! A minima, souscrivez un contrat « économique », incluant la garantie hospitalisation et les frais médicaux courants. En cas de vrai coup dur, cela vous permettra d’être pris en charge à l’hôpital et d’éviter d’avoir à faire l’avance des frais.

3. Vérifiez les taux de remboursement

Certains assureurs affichent des remboursements au taux de 100 %, 200 %, 300 %... Or, ces pourcentages s'appliquent sur des soins parfois très mal couverts. Le bon conseil : pour les dépenses d'optique, dentaires, auditives, préférez les contrats qui proposent un forfait de remboursement annuel. Encore mieux, demandez des simulations à votre futur assureur sur des cas concrets afin de comparer en toute connaissance de cause.

4. Profitez d'un coup de pouce financier

Les plus modestes peuvent solliciter l'aide au paiement d'une complémentaire santé (ACS) . Si vous remplissez les conditions, une attestation-chèque d'un montant variant de 100 à 550 euros vous sera remise afin de réduire le montant annuel de votre cotisation.

À voir aussi (Produits)