Besoin de conseils ?

Pour des informations personnalisées prenez
rendez-vous avec
votre conseiller.

Contacter votre conseiller
 

Interruption d'activité : quelles cotisations pour votre retraite ?

Septembre 2015
Arrêt maladie, invalidité, maternité, chômage… : depuis l’entrée dans la vie active jusqu’au départ à la retraite, bien des événements peuvent jalonner votre parcours professionnel. À l’heure des comptes la question se pose de savoir ce qui entre ou pas dans le calcul de votre retraite. Le point pour faire valoir vos droits sur ces périodes non travaillées.

Les périodes assimilées pour la retraite

À condition d’être assuré social, certaines périodes d’interruption de travail (chômage, maladie, maternité, invalidité) sont assimilées à des périodes d’assurance, mais selon différentes modalités. Attention toutefois, durant ces périodes dites assimilées, vous ne cotisez pas pour votre retraite, donc aucune somme ne figurera sur votre relevé. De ce fait, les éventuels revenus perçus au cours de ces périodes ne seront pas retenus pour le calcul du salaire annuel moyen de vos 25 meilleures années. En revanche, des trimestres seront validés selon des conditions spécifiques à chaque situation :
- chômage indemnisé : 50 jours = 1 trimestre validé pour la retraite ;
- maladie : 60 jours = 1 trimestre validé ;
- maternité : 90 jours d’indemnités journalières = 1 trimestre validé ;
- Invalidité : 3 versements au cours d’un trimestre civil = 1 trimestre validé pour la retraite ;
- service national : 90 jours de date à date = 1 trimestre.
Ces périodes assimilées sont également prises en compte par les autres régimes de base, comme les fonctionnaires et les commerçants et artisans, selon des critères spécifiques à chaque système.


À noter : sous certaines conditions, l’assurance vieillesse des parents au foyer (AVPF) permet aux personnes qui cessent ou réduisent leur activité pour s’occuper d’un enfant ou d’une personne handicapée de bénéficier gratuitement de l’assurance vieillesse. En pratique, au cours de cette période, la caisse d’allocations familiales cotise pour vous. Plus d’informations sur le site CAF.fr.

Régimes complémentaires : Arrco et Agirc

Les périodes de chômage indemnisées donnent généralement lieu à l’attribution de points, sous réserve que vous ayez cotisé auprès d’une caisse complémentaire avant la rupture du contrat de travail. Des points peuvent également être attribués malgré l'absence de versement de cotisations pour certaines périodes de rappel sous les drapeaux, de maternité, de maladie et d'accident du travail.

Ce Site utilise des Cookies

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des offres ciblées adaptées à vos centres d'intérêts. Pour gérer et modifier ces paramètres, cliquez ici.